Aller au contenu

Le Département

Dernière mise à jour :

L'enjeu de ce Département est de créer les synergies entre les unités de recherche qui le composent avec l’objectif de contribuer aux grandes avancées biologiques pour la médecine de demain.

Responsable(s)

  • Directeur : Alain-Pierre Gadeau
  • Directrice adjointe : Katia Boniface

Présentation

Le Département SBM rassemble 6 unités de recherche et 1 unité de service dont l’objectif final est de contribuer à la recherche scientifique sur la santé humaine. L'enjeu de celles-ci est de participer aux grandes avancées biologiques pour la médecine de demain. L’activité des unités qui composent le Département SBM couvre un vaste champ pluridisciplinaire, depuis la recherche fondamentale jusqu’à ses applications cliniques.

Leur périmètre scientifique inclut des recherches sur les relations hôte-microorganismes, les systèmes immunitaire et vasculaire, les maladies rares, les maladies inflammatoires et le cancer. Les unités du Département présentent une diversité d’approches conceptuelles et méthodologiques, offrant aux chercheurs des opportunités multiples d’interactions, d’innovations technologiques et scientifiques, et de transferts vers la clinique en direction des patients pédiatriques, adultes ou âgés. Les activités des unités s’appuient aussi sur un service commun de plateformes technologiques de grande qualité.

Dans ce contexte, le Département SBM se charge de l’animation de la recherche, il promeut la création de synergies entre les unités de recherche qui le composent afin de rassembler et compléter leurs forces. Le Département agit pour développer leur visibilité et contribue à l’activité des unités par la mise en place de différentes actions communes (développement durable, formation transverse des doctorants, communication, séminaires, etc).

Pour accroitre la visibilité de la recherche réalisée au sein du Département, il encourage la constitution de communautés disciplinaires larges bien au-delà du Département lui-même, au niveau local et régional. Pour assurer ses différentes actions le Département, géré par un conseil élu et un comité des directeurs d’unité, s’est pourvu de différents groupes de travail et ce site web a été créé pour contribuer à une mise en valeur de ses actions et des unités qui le composent.

Activités

Les activités de recherche du département forment des continuums qui peuvent être scinder en axes thématiques de recherche :

  • Le cancer

La recherche en cancérologie bordelaise s’appuie sur une forte interdisciplinarité, elle repose sur 3 piliers forts : la recherche fondamentale, translationnelle et technologique avec un intérêt allant des très jeunes enfants aux patients âgés. Elle a reçu le label national de Site de Recherche Intégré en cancérologie (SIRIC) dénommé Bordeaux Recherche Intégré en Oncologie (BRIO). Elle profite aussi des compétences fortes des acteurs de la recherche en sciences humaines et sociale et en épidémiologie. Cet axe s’insère aussi dans un réseau régional très actif, Oncosphère.

  • les relations hôtes/micro-organismes

De l’aspect le plus fondamental jusqu’à ses applications cliniques notamment sur la résistance aux antibiotiques, la recherche bordelaise se caractérise par sa diversité et son interaction nationale avec en particulier le Labex en réseau Parafrap - Alliance française contre les maladies parasitaires. Ses équipes travaillent dans les domaines de la parasitologie, la virologie, la bactériologie et les relations hôtes-pathogènes.

  • les systèmes immunitaire et vasculaire

Aujourd’hui avec la prise de conscience du rôle déterminant de l’environnement et de l’importance du système immunitaire sur la santé une attention particulière est portée sur la compréhension des interactions cellulaires dans le fonctionnement des systèmes immunitaire et vasculaire dans les pathologies. Le site de Bordeaux accueille des équipes de recherche reconnues dans ces domaines.

  • les maladies rares, maladies inflammatoires

La communauté bordelaise a développé une expertise sur les maladies rares, avec 15 centres de référence nationaux. L’activité de recherche est très développée dans ce domaine avec l’implication de plusieurs équipes du Département que ce soit en cancérologie, dans les maladies génétiques, métaboliques ou auto-immunes sont impliquées dans ce domaine.

Plusieurs thématiques transversales caractérisent la recherche réalisée dans le Département telles que le métabolisme, le vieillissement ou encore le fonctionnement de la cellule. Nombres de ces recherches sont menées en lien avec la recherche clinique au sein notamment des Fédérations hospitalo-universitaires (FHU) ACRONIM et SMART.

Structures composantes du Département

Ce département est composé de 6 unités de recherche et 1 unité de service.

Structures composantes du Département

Bordeaux Institute of Oncology (BRIC - Inserm U1312)

Biologie des maladies cardiovasculaires (BMC - Inserm U1034)

Immunologie conceptuelle, expérimentale et translationnelle (ImmunoConcept - CNRS UMR 5164)

Institut de biochimie et génétique cellulaires (IBGC - CNRS UMR 5095)

Maladies rares : génétique et métabolisme (MRGM - Inserm 1211)

Microbiologie fondamentale et pathogénicité (MFP - CNRS UMR 5234)

TBMCore (CNRS UMS 3427 - Inserm US 005)

Composition des instances

Conseil de Département

Il est composé de 22 membres, dont 12 enseignants-chercheurs et chercheurs, 6 personnels BIATSS/ITA, 2 doctorants et post-doctorants et 2 personnalités extérieures.

Comités des directeurs

Il est composé des 6 directeurs d’unité et de personnalités invitées (responsable formation doctorale, ...)

Écoles doctorales

École doctorale des sciences de la vie et de la santé

Partenariats

CHU de Bordeaux

Institut Bergonié

ENSTBB - Bordeaux INP (École nationale supérieure de technologie des biomolécules de Bordeaux) 

EFS (Établissement français du sang)

Communauté ASPERON & CO - Associations et patients engagés pour la recherche en oncologie & communauté professionnelle

departement-sbm%40u-bordeaux.fr